EVM Ensemble vocal de Meylan

Livre d’Or - 8 messages

marilyse | 23 novembre 2015 à 22 h 47 min Répondre

Madame Horras a été mon professeur de musique pendant les 4 années que j’ai passées au collège Lionel Terray. Ces heures de cours ont été parmi les plus belles de ma scolarité. Je voulais lui dire, et la remercier pour avoir ainsi nourri mon âme. marilyse

Jean-Pierre Poinas | 30 mai 2015 à 15 h 36 min Répondre

Bravo et merci pour votre concert romantique. C’est étrange d’être à la fois sur ces praticables que j’ai quittés il y a si peu de temps et dans la salle où je pouvais contempler tout l’édifice de cette musique savante et tourmentée, si bien servie. J’ai été époustouflé d’entendre vos entrées successives en pianissimo et en fortissimo : vous avez été farouchement romantiques et fièrement maîtres de vos voix. Bravo à vous, bravo à Gildas ! Jean-Pierre

Michelle | 30 mai 2015 à 15 h 06 min Répondre

J’étais au concert Romantique hier soir à Saint Jean. Bravo c’était magnifique, vous avez fait de sacrés progrès, les nuances sont parfaites. Bravo à Gildas qui a su vous faire chanter avec les forte et les pianissimo. Vous m’avez permis de passer une très belle soirée, il y a bien longtemps que je n’avais entendu un concert d’une aussi grande qualité. Encore bravo et merci pour ce moment de plaisir intense. Un seul regret le peu de spectateurs vous auriez mérité mieux. A tous les anciens qui me connaissent je vous embrasse et pense souvent à vous, à tout le temps passé avec vous, à bientôt j’espère. Encore bravo et merci 🙂

un choriste de l'EVM à l'écoute | 4 avril 2012 à 15 h 05 min Répondre

Concert du dimanche 1er avril 2012 à la salle Olivier Messian La salle est pleine, et l’on murmure sur le programme, sa beauté, ses difficultés. On met en place les pianos, André évoque le défi et les complications des derniers instants, la blessure de Brigitte Melo. Puis les estrades se garnissent de quelques choristes, et encore de quelques uns, enfin tous sont là. J’apprécie cette discrétion. Romance pour deux pianos de Rachmaninov. Sophie et Sébastien Jaudon nous entrainent dans la mélodie et les belles sonorités. Le chœur se met en place rapidement. Pendant toute la représentation, il reste un spectacle : stabilité et concentration des choristes, harmonie du noir, du rouge foncé et du blanc (des pages). Puis la symphonie de psaumes de Stravinski : celle qui, aux répétitions, fatigue avec des voix haut perchées et dont certains passages semblent des cris interminables. Rien de cela. Une vraie symphonie : la musique, la variété, les dialogues entre les voix, entre les voix et les pianos, l’accompagnement de Jean-Jacques Stoll aux timbales, la précision de l’articulation : on est emporté et je sens de la fierté pour l’exécution finale de cette œuvre que j’avais du mal à comprendre lors des répétitions. Puis Poulenc. Fabienne Colson donne toutes les nuances des mélodies sur les poèmes de Charles d’Orléans (Priez pour Paix), d’Eluard (Tu vois le feu du soir) et d’Aragon (C.) : puissance et délicatesse. Je pense aussi aux moments que Fabienne nous a consacrés pour perfectionner notre voix : une chance. Puis le Stabat Mater : je le connais bien, et je frémis dès le premier accord. Pendant une demi-heure, je suis emporté dans l’émotion de la musique. Hommage à Poulenc, qui révèle une personnalité enjouée et grave, et à Annick qui nous fait exécuter cette oeuvre selon sa compréhension et sa sensibilité. Le Vidit suum tire des larmes : la voix de Fabienne et l’harmonie du chœur : qui mieux que Poulenc a rendu la douleur abandonnée d’une mère (ou d’un père) ? L’ensemble est magnifique : diction, justesse, nuances, qualité ou couleur des voix, exactitude dans les attaques et les fins de phrases, des frissons inattendus aussi. Un grand moment de musique. Merci Annick. Alain

Jean Michel DESAY | 4 avril 2012 à 8 h 20 min Répondre

Bonjour Annick, STRAVINSKY et POULENC au programme me ravissent toujours….et on n’a pas souvent l’occasion de les entendre. L’EVM fut à la hauteur de l’oeuvre pour le STABAT! de belles nuances et 1 choeur qui réagit au quart de tour à son chef! Remarquable partie de SOPHIE et SEBASTIEN, et j’ai été impressionné par FABIENNE. (…)A un de ces jours PS ton effectif est de combien (plus de 70?); des choeurs de cette ampleur, on en voit plus beaucoup sur Grenoble… à bientôt. Jean Michel DESAI

DOMINIQUE JOUBERT | 2 avril 2012 à 12 h 00 min Répondre

Ma chère Annick, encore sous l’émotion immense d’hier ! C’était un concert unique, grand et porteur. Je crois que j’ai pleuré tout le Stabat tellement c’était beau !… Il faut faire un disque de cette version, il ne faut pas perdre ça! L’adaptation aux pianos permettait d’entendre des subtilités harmoniques qui se perdent dans la version orchestre. J’espère que vous allez le redonner. Je ne m’étends pas par écrit, mais on devra en reparler! Je t’embrasse et vous remercie tous de ce moment d’élévation, qui s’ajoute pour moi, à l’entrée en Semaine Sainte. A très vite. Dominique Joubert

Bruno et Françoise VIGNY | 2 avril 2012 à 10 h 00 min Répondre

Nous ne manquons jamais un seul concert de l’Ensemble Vocal de Meylan et nous devons dire que celui auquel nous avons eu le plaisir d’assister ce dimanche 1er avril nous a particulièrement enchantés. Nous saluons également les prestations des pianistes dans l’exécution des psaumes et la belle voix de la soprano qui a laissé aux choeurs toute la place pour une expression puissante porteuse d’émotion. De plus, on perçoit la cohésion de ce groupe et le travail exigeant nécessaire pour monter une telle prestation. Bravo ! Bruno et Françoise Vigny

AÏDA | 2 avril 2012 à 9 h 00 min Répondre

Bonjour Annick, je voudrais te remercier encore une fois pour la beauté du concert que tu nous as offert hier : c’était un vrai régal ! Quelle beauté ! C’était magnifique ces voix ensemble, on comprenait vraiment à ce moment là ce que signifie un ensemble, un choeur, sans voix dominante de diva ou de soliste, et je n’ai pu qu’admirer les nuances, les belles envolées de soprane, les belles voix de basse qui font frémir, le soutien discret mais tellement utile des alti. Que c’était beau ! Chapeau bas, maestro ! Et je regardais la tête des personnes qui chantent, elles avaient l’air de prendre vraiment beaucoup de plaisir à chanter, ensemble dans cette oeuvre, sous ta direction, c’était enchanteur ! Merci pour ce très beau cadeau. (…) Mille merci pour cette magnifique prestation, un super beau concert comme ça, ça marque positivement pour quelques temps ! Aïda

Je laisse un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités et les infos sur les concerts !